Aller au contenu
Accueil » Blog » Top 12 des causes d’échec aux entretiens

Top 12 des causes d’échec aux entretiens

Il y a 12 raisons courantes pour lesquelles les candidates échouent aux entretiens, comme oublier de montrer les traits de personnalité que les employeurs attendent, ou ne pas poser le bon type de questions lors de l’entretien.

Beaucoup de chercheuses d’emploi viennent me voir en disant : « Je n’arrête pas d’échouer aux entretiens », mais elles ne savent pas quoi faire différemment (ou s’il y a quelque chose qu’elles peuvent faire différemment).

Crois-moi – il y en a. Et je vais tout te partager dans cet article.

Si tu continues d’échouer aux entretiens d’embauche, ce n’est pas ton CV qui est en cause.

J’ai souvent entendu dire: « si je ne suis pas embauchée lors de mes entretiens, c’est simplement que je n’ai pas l’expérience qu’ils souhaitent sur mon CV. » Ce n’est pas ça.

Si l’employeur t’as invité à un entretien, c’est qu’il a aimé ton CV. Une fois que tu es en entretien, c’est à toi de les impressionner avec ta manière de décrire ton expérience, l’attitude que tu montres, les questions que tu poses à la fin, etc.

N’oublie pas que ton CV n’a qu’un seul objectif : te permettre de décrocher des entretiens. Si c’est le cas, c’est que ton CV fonctionne.

Passons maintenant à quelques raisons possibles qui pourraient te coûter des job lors de tes entretiens. Ce sont les 12 principales sources d’échec aux entretiens d’embauche…

1. Ne pas avoir fait beaucoup de recherches sur l’entreprise

Cette étape ne doit pas être sou-estimée.

Les employeurs veulent embaucher des personnes minutieuses et travailleuse quel que soit le travail pour lequel tu as postulé.

Et la première façon de leur montrer que tu travailles dur et que tu ne fais pas de compromis est de te rendre à l’entretien en connaissant l’entreprise et ses activités.

Essaye d’en savoir plus que n’importe qui d’autre qui aura à passer un entretien.

Étudie précisément la description de poste et note les principales responsabilités.

Renseigne toi sur leurs clients/clients, leurs principaux concurrents, leur taille (100 employés, des milliers d’employés, etc.), et plus encore.

Essaye d’imaginer ce que fait un autre chercheur d’emploi, et fais-en deux fois plus. C’est de cette façon que tu te démarqueras.

C’est un pur effort. Tu n’as pas besoin de talent pour le faire. Tu as juste besoin de te mettre au travail. Les employeurs remarquerons que tu as fait ces recherches supplémentaires.

Ton niveau de confiance lorsque tu réponds à des questions d’entretien telles que « Pourquoi avez-vous postulé ici ? » ou « Que savez-vous de nous? » est tout simplement complètement différent lorsque tu as fait des recherches approfondies. Ton interlocuteur s’en rendra compte et l’appréciera.

2. Ne pas poser de questions

Les employeurs veulent embaucher une personne qui sait ce qu’elle veut. Sinon, ils vont avoir peur que tu t’ennuies, que tu n’aimes pas le boulot, que tu partes dès que tu trouves mieux, etc.

Et comment peux-tu savoir que le travail proposé te convient si tu ne poses aucune question ?

Donc, ne pas poser suffisamment de questions est un énorme drapeau rouge pour les employeurs et les fera craindre que tu ne te soucies pas vraiment de l’emploi pour lequel tu es en entretiens, que tu es désespérée et que veux juste n’importe quel job, ou que tu essaye de faire le strict minimum pour être embauchée.

Et toutes ces raisons sont potentiellement les raisons pour lesquelles tu échoues aux entretiens.

Tu devrais poser au moins deux ou trois questions à chaque personne que tu rencontres.

Tu trouveras ici l’inspiration pour poser des questions en entretien : 15 questions à poser pour connaître sa future entreprise

3. Ne pas envoyer d’e-mails remerciant les personnes rencontrées

C’est une autre façon de montrer que tu es une travailleuse acharnée qui prend les mesures supplémentaires pour aller au-delà de ce qui est requis, plutôt que quelqu’un qui attend qu’on lui demande de faire quelque chose.

Et quel type de personne penses-tu que les employeurs embauchent ?

Je te recommande d’envoyer un e-mail de remerciement à chaque personne que tu as rencontrée en face à face lors d’un entretien. Envoie-le le lendemain à midi, ou le soir après l’entretien en rentrant chez toi.

4. Donner des réponses incohérentes, mentir ou ne pas sembler digne de confiance

Il est important d’être authentique et d’admettre que tu ne sais pas quelque chose, puis de montrer que tu es prête à apprendre.

Tu peux dire « je ne suis pas sûr » ou « non, je n’ai jamais fait ça auparavant, mais j’aimerais l’apprendre ».

Dire « je ne sais pas » vaut mieux que de donner une réponse interminable.

C’est tellement mieux que d’essayer de mentir ou de donner une réponse longue et confuse. N’oublie pas que les recruteurs sont intelligents et détectent tout.

Et s’ils ne sentent pas qu’ils peuvent te faire confiance, ils ne t’embaucheront pas.

Alors la prochaine fois que tu seras tentés de mentir lors d’un entretien, rappelle-toi qu’être franche et honnête peut te faire gagner beaucoup de points de sympathie, et peut parfois te faire embaucher !

Les responsables du recrutement ne s’attendent pas à ce que tu puisses dire que tu as fait tout ce qu’ils demandent.

En fait, un bon intervieweur te demandera des choses que tu na sais pas. Sinon, comment peut-il trouver tes limites ?

Garde cela à l’esprit lors de tes prochains entretiens.

5. Ne pas savoir expliquer ce que tu recherches

Ce point est souvent très sous-estimé par les chercheurs d’emploi.

Les employeurs veulent une personne qui cible des choses spécifiques dans sa recherche d’emploi.

Si tu n »as pas l’air d’avoir réfléchi à ce que tu veux faire ensuite dans ta carrière, les employeurs craindront que tu changes d’avis et que tu partes.

Alors si tu veux plus de propositions, montre aux employeurs que tu sais ce que tu veux faire !

Et si tu es au chômage, sois prête à expliquer pourquoi tu as quitté ton emploi précédent.

Assure-toi également d’avoir préparé une bonne réponse à la question « parlez-moi de vous ». C’est souvent la première chose qui est demandée et c’est un moyen pour toi de raconter ton histoire tout en mettant le recruteur au courant de ce que tu recherches en ce moment.

6. Ne pas savoir expliquer pourquoi tu veux ce travail en particulier

Après leur avoir montré que tu sais ce que tu recherches, sois prête à expliquer comment le job pour lequel tu es rencontré s’inscrit dans cela !

C’est là que faire des recherches aide. Examine attentivement la description de poste afin de pouvoir nommer les responsabilités que tu as hâte d’assumer.

Les employeurs adorent poser des questions telles que « pourquoi avez-vous postulé à ce poste ? » pour vérifier si tu as des raisons spécifiques de postuler.

Tu ne recevras pas beaucoup d’offres d’emploi en disant que tu as juste besoin d’un emploi, ou que tu as des factures à payer, ou que tu es au chômage et que tu as besoin de trouver du travail.

J’ai parlé à tant de chercheurs d’emploi qui ne comprennent pas ça, ou qui sont frustrés quand je le leur explique.

Ils disent : « J’ai juste besoin d’un travail. Pourquoi dois-je agir comme si leur travail était spécial ? »

La vérité est que si tu ne te soucie pas du job proposé, ils trouveront probablement quelqu’un qui s’en soucie. C’est probablement la raison pour laquelle les gens échouent aux entretiens et ne sont pas embauchés.

Je te recommande de réfléchir davantage à ce que tu veux faire, puis de postuler seulement aux postes qui correspondent à cela.

Affine ta recherche d’emploi. Postule pour moins de types d’emplois, et seulement pour ceux qui te conviennent le mieux.

Et je ne parle pas seulement des emplois pour lesquels tu es qualifiée, mais des emplois que tu veux vraiment !

Tu recevras plus d’offres d’emploi lorsque tu pourras expliquer exactement pourquoi tu as postulé.

7. Ne pas montrer d’enthousiasme

Les recruteurs veulent quelqu’un qui va entrer et être positif, énergique et enthousiaste dans son job.

Ce n’est pas grave si tu n’es pas la personne la plus bruyante et la plus énergique. Je ne le suis pas non plus.

Mais tu dois « monter le son » un peu et montrer un peu d’enthousiasme.

S’il te parle d’une partie du travail qui te semble intéressante, dis-le ! Tu peux essayez de dire : « C’est super. Cela semble vraiment intéressant » lors de l’entretien.

8. Être trop humble

N’oublie pas que ton travail lors d’un entretien consiste à te vendre.

Bien qu’il soit bon d’être humble et honnête, tu ne veux pas paraître trop timide pour leur dire ce que tu fais et ce que tu feras pour eux.

Parle de tes réalisations passées. Parle de ce que tu fais de mieux. Quelle est ton expertise?

Les employeurs veulent embaucher quelqu’un qui possède des compétences spécialisées et qui peut venir les aider immédiatement. Ne sois pas timide pour le montrer.

Dans le passé, pour quoi tes collègues sont-ils venus à te demander de l’aide ?

As-tu formé quelqu’un d’autre ? Ton patron a-t-il demandé ton aide sur un sujet dans le passé ?

À quoi as-tu passé le plus de temps dans ta carrière ?

Si tu viens d’obtenir ton diplôme, sur quoi es-tu concentrée dans tes études ?

Pour commencer, préparez une bonne réponse pour la question « quelle est votre plus grande réalisation ? »

Choisis quelque chose de récent, qui démontre un ensemble de compétences qui sera également utile dans ce travail.

Réfléchis également à la manière dont tu répondrais à des questions comme celles-ci : « Dans quoi êtes-vous la meilleure ? Pourquoi devrions-nous vous engager? »

9. Ne pas montrer comment tes compétences aideront dans le job proposé

En plus de leur montrer ton expertise, assure-toi de montrer clairement comment ces compétences les aideront dans ce travail.

C’est quelque chose que la plupart des chercheurs d’emploi ne font pas et c’est l’une des principales raisons pour lesquelles de nombreuses personnes échouent aux entretiens.

La plupart pensent que l’entretien ne concerne qu’eux-mêmes. La clé pour obtenir plus de propositions d’embauches est d’avoir conscience qu’ils concerne également les besoins de l’entreprise.

Parle de la façon dont tes compétences s’intègrent dans le travail proposé.

Comment tes réalisations passées te permettront-elles de réussir dans tes tâches futures

Si tu n’étudies pas attentivement la description de poste, tu ne peux pas faire ça.

Donc, si tu ne le fais pas pendant la préparation, c’est probablement la raison pour laquelle tu continues à échouer aux entretiens.

10. Avoir un langage corporel ou une apparence incohérente

Les gens se jugent visuellement avant toute autre chose. En une fraction de seconde (à peu près çà secondes), le recruteur recueille sa première impression en examinant ton expression faciale et ton langage corporel.

Cela vaut la peine de bien s’habiller pour tes entretiens et de t’assurer d’avoir un langage corporel confiant tout au long de l’entretien.

Entraîne-toi à avoir une bonne posture – à la fois assis et en marchant.

Maintien un contact visuel lorsque tu parles et écoutes. (La plupart des gens ont du mal à le faire en parlant).

Évite de taper du pieds ou de faire quoi que ce soit d’autre qui pourrait distraire l’intervieweur.

L’impression que tu dégages visuellement est souvent tout aussi importante que les mots que tu prononces.

Si tu dis les « bonnes » choses mais que tu ne viens pas en entretien avec une apparence qui le confirme, cela pourrait être une raison de tes échecs aux entretiens.

11. Ne pas établir de relation avec le responsable du recrutement

Au cours de l’entretien d’embauche, n’oublie pas que tu parles à une vraie personne.

C’est bien le recruteur qui décide qui embaucher dans son équipe et avec qui travailler au quotidien dans un avenir proche.

Il est donc important de créer une connexion personnelle.

S’il te demande quelque chose sur toi-même, essaye de lui poser une question en retour. (Par exemple, s’il te demande si tu as fait du sport à l’université, tu peux demander « et vous ? »)

Essaye également de regarder autour de leur bureau lorsque tu entre dans les locaux et voir s’il y a quelque chose que tu peux utiliser dans une conversation plus tard. Des photos de chiens par exemple. <une occasion pour lancer une conversation à ce sujet.

Le recruteur se souviendra de toi pour cela.

Il ne s’agit pas de dévier complètement la conversation, mais plutôt d’apprendre une ou deux choses à son sujet et montrer que tu souhaites apprendre à le connaître en tant que personne avant la fin de l’interview.

12. Avoir des compétences qui ne correspondent pas tout à fait au besoin

Nous avons passé en revue 11 raisons probables pour lesquelles les gens échouent aux entretiens d’embauche. Et enfin – oui, il est également possible d’être invitée à un entretien et que le recruteur réalise ensuite que ton expérience n’était tout simplement pas ce dont il avait besoin. Cela arrive.

Mais bien souvent, c’est autre chose. C’est l’un de ces 11 autres facteurs examinés ci-dessus.

Donc, si tu continues à échouer dans tes entretiens, regarde les éléments que tu peux contrôler. Ne te dis pas que c’est uniquement de la malchance ou à cause de ton CV (tu sais maintenant que ce n’est probablement pas le problème si tu lis le début de cet article).

Il y a beaucoup de choses que tu peux contrôler et changer pour commencer à recevoir des propositions d’embauches au lieu d’échouer à tes entretiens.

Beaucoup de personnes pensent que pour ce qui concerne les entretiens il faut faire de son mieux car c’est hors de contrôle.

Les gens qui vous disent que c’est de la chance ou qu’il n’y a rien que vous puissiez changer ne savent pas de quoi ils parlent.

Avec cet article je voulais te démontrer que tu peux changer les choses et arrêter d’échouer aux entretiens. C’est sous ton contrôle.

J’espère que cet article pourra t’en convaincre.

9 commentaires sur “Top 12 des causes d’échec aux entretiens”

  1. Excellents conseils qui sont souvent négligés…
    Simples à comprendre mais indispensables !
    Du « bon sens » mais l’idée de les formaliser ici permet de mieux les appréhender 🙂

    Merci pour cet article ! Top !

  2. Merci pour ces bons conseils. Ma petite sœur est actuellement à la recherche d’un nouveau travail, je viens de lui envoyer ton article pour l’aider à se préparer aux entretiens 🙂

  3. Merci pour ces conseils !
    Il ne m’était pas venu à l’esprit d’envoyer un mail de remerciement : tellement évident pourtant… quand on le sait ! 😉
    Avec ces conseils, pas de soucis pour trouver un job, merci ! 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :